Nos amies les bêtes

BandeauxNouveaux-01-N°29

Favoriser la biodiversité dans son jardin, c’est aussi créer les bonnes conditions pour l’épanouissement des animaux utiles, qui régulent la présence des ravageurs.

Créer un espace vivant accueillant toutes sortes de petits animaux permet de maintenir un équilibre bénéfique à votre jardin
• les décomposeurs transforment la matière organique en matière minérale assimilable par les plantes
• les pollinisateurs aident à la reproduction des plantes
• les prédateurs / parasites régulent les populations de ravageurs

Matériel
Certains auxiliaires prédateurs sont utilisés en lutte biologique et peuvent aussi être introduits artificiellement.
Mais le plus souvent, il suffit d’aménager le jardin pour les accueillir.

Prévoyez quelques aménagements :
• mangeoire en bois pour les oiseaux, lors des grands froids
• tas de bois pour le hérisson, les oiseaux et les insectes
• haie fleurie avec des essences champêtres locales pour abriter les animaux auxiliaires (oiseaux, insectes, petits mammifères)

 

Les auxiliaires prédateurs de parasites

coccinelle.fwLa coccinelle

Très efficace dans la lutte contre les pucerons, les aleurodes et les cochenilles.

syrphe.fwLe syrphe

Cette mouche ressemble à une petite guêpe. Sa larve consomme plusieurs dizaines de pucerons par jour.

carabe.fwLe carabe

Chaque nuit, il dévore son poids en insectes. Il mange aussi les limaces et les escargots.

perce_oreille.fwLe perce-oreille

Il se nourrit de pucerons et d’insectes divers. Il est également très friand de fruits et fleurs.

lezard.fwLe lézard

Il se nourrit de mouches, chenilles, criquets, limaces et escargots.

araignee.fwL’araignée

Une prédatrice efficace dans le jardin comme dans la maison.

guepe.fwLa guêpe

Contre la cochenille farineuse.

libellule.fwLa libellule

Sous forme de larve comme à l’âge adulte, elle dévore vers, mouches et moustiques.

herisson.fwLe hérisson

Il est un grand prédateur d’insectes, mais aussi d’escargots et de limaces.
Il se réfugie sous les tas de bois, les haies.

musaraigneLa musaraigne

Elle détruit en une journée son propre poids d’insectes, de larves et de limaces.

 

Les auxiliaires pollinisateurs

chrysope.fw
Le chrysope, le syrphe

L’adulte se nourrit de pollen et de nectar.
bourdon.fw
L’abeille, le bourdon

Les pollinisateurs interviennent dans 80 % de la reproduction des fleurs.
papillon.fw
Le papillon

Il assure la pollinisation par son butinage.

 

Utilisation

• observer quotidiennement son jardin afin d’agir dès les premiers signes d’agression de ses cultures par des ravageurs ou maladies
• identifier le type de ravageur ou maladie afin d’apporter le bon auxiliaire
• surveiller son jardin pour voir si les auxiliaires parviennent à contrôler l’infestation

Attention
La lutte biologique nécessite une certaine tolérance. Il faut accepter d’accueillir dans votre jardin certains auxiliaires qui vous aideront dans la lutte contre les nuisibles. Il faut également accepter quelques pertes minimes, mais inévitables, dans vos cultures. De plus, il vaut mieux introduire des auxiliaires qui ont un régime spécifique pour ne pas risquer une explosion de population de l’auxiliaire introduit et un déséquilibre biologique dans le jardin.

 


 

Pour tout savoir sur les gestes simples pour un jardin économe et sain

 

>> Téléchargez le guide ou demandez à le recevoir gratuitement chez vous par courrier.

guide_dechets_vert_ouvert.fw